Saint-Serge Commons

Lieu :

Angers, Maine et Loire

Mission :

Concours d'idées Europan - Projet sélectionné

Programme :

Villes productives

Equipe :

Antoine Baguenier-Desormeaux (paysagiste)

Maitrise d'ouvrage :

Europan 14

Année :

2017

Catégorie :

Stratégie

Aux portes d’Angers, le site industrialo-commercial de Saint-Serge est au coeur de mutations métropolitaines. Son positionnement stratégique fait de lui le maillon manquant et futur trait-d’union entre différentes entités angevines : le quartier universitaire et tertiaire Cœur de Maine dans le prolongement de l’hyper-centre, le pôle de formation et de santé du CHU, le quartier Monplaisir en renouvellement urbain et le grand paysage de la confluence entre la Maine et la Loire. Espace morcelé à la propriété foncière éclatée, la régénération de ce site en un espace économique rayonnant se réalisera au gré des opportunités. Elle devra toutefois être encadrée. Nous proposons ainsi une méthode en trois étapes afin de renforcer et intensifier la vocation économique et productive du site : - Constituer une communauté d’action et de projets, un outil décisionnel de gouvernance pour rassembler les acteurs privés et publics autour d’une vision stratégique du site. C’est la condition pour faire émerger des intérêts communs, mutualiser et libérer du foncier, développer de nouveaux usages et services pour intensifier, rendre attractif et vivant ce morceau de ville. - Développer les interactions et connexions spatiales avec la ville existante et ses berges : le prolongement du tramway améliore l’accessibilité du site depuis le centre-ville et la libération progressive de foncier autorise la ramification d’espaces perméables connectés à la trame paysagère qui améliorent la gestion du risque d’inondation par la perméabilisation des sols. - Activer et intensifier l’espace public et développer de nouveaux programmes innovants issus de la coopération entre les acteurs pour répondre à des problématiques urbaines (gestion des déchets, logistique, mobilité, végétalisation). La libération de foncier permet la verticalisation de certaines activités et l’apparition de nouvelles typologies mêlant habitat et activités. Ce projet s’attache aux traces de l’histoire urbaine du site, dans une volonté de stratification de la ville sur elle-même. S’attachant à des situations spécifiques, il invente de nouvelles typologies permettant d’engager un changement d’image décisif du site en un espace de production et de création fertile. La coopération entre entreprises, artistes et université est la clef de voûte du développement de ce quartier vivant.