Saint-Serge, en commun ?

Lieu :

Angers, Maine et Loire

Mission :

Concours d'idées Europan - Projet sélectionné

Programme :

Villes productives

Equipe :

Antoine Baguenier-Desormeaux (paysagiste)

Maitrise d'ouvrage :

Europan 14

Année :

2017

Catégorie :

Stratégie

Hybridation d'un site productif monofonctionnel   

___

Aux portes d’Angers, le site industrialo-commercial de Saint-Serge est au coeur de mutations métropolitaines. Le positionnement stratégique du site fait de lui le maillon manquant entre différentes entités angevines : le quartier universitaire et tertiaire Cœur de Maine dans le prolongement de l’hyper-centre, le pôle de formation et de santé du CHU, le quartier Monplaisir en renouvellement urbain et le grand paysage de la confluence entre la Maine et la Loire. Futur trait-d’union entre ces pôles d’activités, le site se caractérise par des zones inondables et des infrastructures routières. La reconquête de sa proximité avec le fleuve la Maine, est un des leviers d’hybridation de ce quartier industriel monofonctionnel.

        

        

Une régénération fondée sur la coopération des acteurs locaux   

___

Espace morcelé à la propriété foncière éclatée, la régénération du site de Saint-Serge vise un espace économique rayonnant qui se réalisera au gré des opportunités. Ce travail devra toutefois être encadré par un document guide offrant une vision d’ensemble de son évolution. Trois préalables sont nécessaires pour guider l’action :

___

> constituer une communauté d’actions et de projets rassemblant les acteurs privés et publics autour d’une vision commune ;

___

> désenclaver le site en développant des relations vers le centre-ville et les berges de la Maine ;

___

> activer et intensifier l’espace public en développant des programmes innovants de manière à répondre aux enjeux urbains du site (gestion des déchets, logistique, mobilité, végétalisation).

___

L’optimisation du foncier et la mutualisation de nouvelles aménités permettent la verticalisation de certaines activités et l’apparition de nouvelles typologies de bâtiments. La libération progressive de foncier facilite la perméabilisation d'espaces, l'infiltration des eaux et améliore la résilience du quartier.

        

        

La mutualisation comme préalable au projet   

___

Ce projet s’intéresse aux traces de l’histoire urbaine du site, dans une volonté de stratification de la ville sur elle-même. S’attachant à des situations spécifiques, il invente de nouveaux programmes architecturaux afin d’engager un changement d’image décisif du quartier en un espace de production et de création fertile. La coopération entre entreprises, collectivité, artistes et université est la clef de voûte de la transformation de ce site monofonctionnel en un quartier vivant, résilient et durable.

___

___